Le rhume : comment le prévenir et le soigner naurellement

Ah le rhume! Cette petite infection hivernale, bénigne, mais suffisamment pénible pour vous faire passer des journées au lit ou vous gâcher les vacances.

J’y ai eu droit cette année ainsi que mon chéri, alors je me suis dit qu’un petit topo complet à ce sujet ne serait pas du luxe. Et pour commencer, le plus simple c’est de faire en sorte que le terrain ne soit pas propice à son apparition.

– PRÉVENIR LE RHUME –

Pour éviter de vous retrouver le nez tout rouge à force de vous moucher, fatigué, avec des maux de tête ou des courbatures, il est important de renforcer ses défenses immunitaires.

Au programme, dormir suffisamment, faire de l’exercice physique et avoir une alimentation équilibrée permettent de tenir au loin rhume et petits désagrément de l’hiver.

★ Bien dormir

Même si le monde extérieur nous sollicite de la même façon toute l’année, nos rythmes naturels ne sont pas saisonniers. Il est normal de passer un peu plus de temps au lit l’hiver, de prendre 1 ou 2 kg, de manger un peu plus gras. C’est le temps du repos et de l’intériorisation. Le temps de suivre le rythme de la nature qui s’est endormie. Ce temps de retrait permet de se ressourcer pour pouvoir repartir et planter de nouvelles graines au printemps.

L’hiver, le corps a naturellement besoin de plus de sommeil. Pendant que l’on dort, une partie de notre énergie est dirigé vers notre système immunitaire. Faire des nuits complètes (8h minimum) permet au corps de se ressourcer et donc d’être plus réactif dans sa lutte contre les infections.

Alors ce soir, sans culpabiliser, couchez-vous tôt, voire même très tôt si vous vous sentez fatigué. Préparez vous une petite tisane, lisez un bon bouquin et tombez dans les bras de morphée.

★ Bien manger

On favorise (comme toujours d’ailleurs) les fruits et légumes frais et bio. Certains d’entre eux pourront être particulièrement utiles : l’ail et l’oignon sont des antibiotiques naturels, le gingembre frais un stimulant immunitaire sans oublier les aliments riches en vitamine C comme les agrumes, le kiwi, le persil, les épinards, les choux vert….

Diminuer le lait de vache et les produits laitiers au quotidien pourrait aussi aider car ils contribueraient à l’accumulation du mucus et des toxines dans les tissus.

Ah oui et on privilégie aussi une faible consommation de sucre (raffiné). Selon Bruno Kleiner ( « Le sucre ou la vie » aux éditions Lanore) il entraînerait « un affaiblissement des capacités immunitaires, hormonales et circulatoires, une fatigue chronique, une réduction du potentiel intellectuel et favorise la dépression. »  Si vous voulez vous faire plaisir, privilégiez le sucre complet comme le rapadura, le sucre de fleur de coco, le sirop d’érable ou bien un miel de petit producteur français.

★ Protégez-vous du froid

Il est important de se couvrir largement, la tête et les pieds mais aussi le bas du dos où sont logés les reins et la vessie. Ces 2 organes sont liés à l’hiver selon la médecine chinoise. C’est au niveau des reins que réside notre stock d’énergie que nous devons restaurer en hiver pour fabriquer des réserves pour le printemps. Nous pouvons préserver ce capital santé voire l’augmenter en nous reposant et nous ressourçant. N’hésitez pas à vous programmer des soirées bien au chaud avec une bouillotte au niveau du creux du dos.

★ Se bouger

Sans pour autant choisir des activités intenses (car comme je vous le disais plus haut, le corps tourne un peu au ralenti), il est important de maintenir une activité physique régulière.

Le yoga peut être un excellent moyen de mettre son corps en mouvement en douceur. Certaines postures peuvent même nous aider à combattre les petites infections saisonnières.

Les postures inversées entre autres favorisent la circulation de la lymphe. Lorsque vous vous retrouvez dans des postures où la tête se trouve en dessous du coeur, la lymphe va circuler dans les organes respiratoires et entraîner les germes qui peuvent y être logés. Une fois redressé, elle sera drainée vers les ganglions lymphatiques qui la nettoie en filtrant les bactéries et virus. Le rhume ne pourra alors plus s’installer.

Voici 3 postures à pratiquer issu d’un mail de Yoga Journal France : restez de 2 à 5 minutes dans chaque postures en adoptant une respiration profonde et régulière.

Balâsana (posture de l’Enfant), avec support

Asseyez-vous sur les talons, les genoux écartés et les gros orteils en contact. Fermez les yeux et penchez-vous en avant.

Posez le front au sol ou sur un support (un bolster, une couverture ou une brique) pour que la tête et le cou se détendent davantage.

Posez les bras sur le sol devant vous en laissant les coudes se plier sur les côtés.

Adho Mukha Svânâsana (Chien tête en bas), avec support

À partir de la posture de l’Enfant, appuyez les mains sur le sol, retournez les orteils et dirigez le bassin vers le haut et en arrière dans la posture du Chien tête en bas.

Posez la tête sur un support.

Activez l’intérieur des bras tout en dirigeant le haut des fémurs dans la direction opposée au visage.

Prasarita Padottanâsana (Flexion avant jambes écartées)

À partir du Chien tête en bas, marchez doucement vers vos mains et redressez-vous.

Écartez les pieds d’environ 1,20 m et basculez le buste vers l’avant.

Posez la tête sur le sol ou sur un support. Placez les mains sur le sol à l’intérieur des pieds.

★ Petit coup de pouce 

J’aime bien aussi aider mon système immunitaire avec ces petites bombes de chez Ballot Flurin :

 

– GUÉRIR LE RHUME –

Il est trop tard?  Votre rhume est installé? ? Voici quelques astuces pour vous aider.

La clé : réagir rapidement!

★ Boire des boissons chaudes

Cela réchauffera le corps et permettra de lutter contre le rhume. Faites-vous une tisane anti-rhume dès les premiers symptômes, à boire toutes les heures.

Exemples de recette :

?Sureau noir (décongestionnant, fortifiant immunitaire, anti-inflammatoire, anti-fièvre et
antimicrobien), thym (antiseptique, antibactérien, décongestionnant) en infusion + le jus d’un citron (antibactérien et riche en vitamine C) et une cuillère de miel (antiseptique)

Jus de citron (+ éventuellement jus d’une orange), tranche de gingembre (stimulant immunitaire), miel
Thym, citron, miel

Lait d’or

Astuce : Vous pouvez verser 2 gouttes d’huile essentielle de Niaouli dans votre tasse. C’est un décongestionnant très efficace pour soulager le nez bouché.

★ Purifiez vos voies respiratoires.

Ne passer pas votre temps à renifler. C’est pénible pour tout le monde et ça ne vous aide pas, bien au contraire. Moucher vous dès que vous en sentez le besoin car c’est l’écoulement nasal qui finit par irriter la gorge, vous faire tousser et vous empêcher de respirer . N’oubliez pas de cracher si l’encombrement est descendu dans la gorge. Cela vous dégagera un peu plus.

Se moucher c’est bien mais il est important de purifier son nez en nettoyant les fosses nasales et les sinus en profondeur grâce par exemple à la pratique du Jala Neti avec un lota.

Il vous suffit de remplir le petit pot d’eau tiède salée et de faire passer l’eau d’une narine à l’autre. Vous trouverez plein de vidéos pour vous montrer comment faire comme ici.

Cette pratique vous permet de désencombrer, nettoyer et purifier le nez et les sinus de façon beaucoup plus douce que les spray type Sterimar à base d’eau de mer. Bon par contre il faut s’y habituer. C’est assez bizarre les premières fois mais après on se sent vraiment libérer et respirer plus largement.

★ Purifier la gorge

Dès que je sens les premiers picottis dans la gorge, je dégaine mon spray nomade d’urgence à la propolis de chez Ballot FlurinLa propolis est un puissant anti-infectieux, anti-biotique, anti-inflammatoire, anti-septique, anti-viral et anti-fongique.

Alors le goût n’est pas extraordinaire et ça pique bien comme il faut pendant quelques secondes, mais c’est hyper efficace.

★ Se soigner grâce aux huiles essentielles

Tout d’abord, il faut les choisir de bonne qualité. Elles doivent portées la mention « H.E.B.B.D. » (huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie), et « 100 % pure et naturelle ». Cela vous garantie un produit sans adjonction, avec une réelle traçabilité et un contrôle strict. Privilégiez les produits labellisés bio, mais pour autant toutes les HE ne peuvent pas l’être. C’est le cas des plantes sauvages par exemple.

Personnellement j’aime beaucoup celles d’Essenciagua que je trouve de qualité supérieure à celles que l’on peut trouver sur le marché. Concernant le Ravintsara, je vous conseille de vous fournir chez Betsara. Ils ne produisent que cette huile là et elle est de qualité incroyable. La meilleure que j’ai pu tester et son odeur est hyper agréable.

Attention : C’est un traitement assez intense surtout par voie orale. A utiliser avec précaution. Certaines sont interdites aux enfants et aux femmes enceintes pendant le premier trimestre de la grossesse.

Les huiles essentielles par voie orale

Le mélange de Danièle Festy – dans son livre Ma bible des huiles essentielles –  à avaler 4 fois par jour avec une cuillère de miel ou sur un morceau de sucre :

  • 1 goutte d’HE de menthe poivrée
  • 1 goutte d’HE de ravintsara (celle de chez ? est la plus efficace que j’ai testé)
  • 1 goutte d’HE d’eucalyptus radié

Personnellement j’aime bien aussi ajouter ou en remplacer une par du tea tree ou du thym  (pour leurs qualités antivirales en anti-bactériennes).

Les huiles essentielles en massage sur le dos et le thorax (et sous les narines)

Mélangées à de l’huile végétale (calophylle, noyaux d’abricot, amande douce…) :

  • 2 gouttes d’HE de laurier noble
  • 2 gouttes d’HE d’eucalyptus radié
  • 2 gouttes de ravintsara

Vous pouvez mettre le mélange dans un tube roll-on, c’est encore plus pratique ?

Testez auparavant le mélange, dans le pli du coude pour vérifier que vous n’êtes allergique à aucune huile. Si aucune réaction cutanée n’est visible après 10 minutes, vous pouvez utiliser le mélange.

Les huiles essentielles sur un mouchoir

Dans un flacon, mélangez :

  • 40 gouttes de niaouli
  • 20 gouttes d’eucalyptus radié
  • 20 gouttes de ravintsara
  • 10 gouttes de lavande
  • 10 gouttes de menthe poivrée

Déposez 2 gouttes de ce mélange sur un mouchoir (en tissu c’est encore mieux!) et respirez-le profondément. Répétez l’opération toutes les 2 à 3 heures.

Pratiquer des inhalations

La vapeur d’eau permet de décongestionner le nez et la gorge. J’adore rajouter le mélange précédent ou simplement menthe poivrée, eucalyptus radié et niaouli (ou ravintsara) comme le conseil Danièle Festy dans son livre.

6 gouttes au total dans un bol d’eau frémissante. Attendez 1 à 2 minutes pour ne pas brûler vos voies respiratoires puis enfermez votre visage au-dessus des vapeurs, une serviette sur la tête pour vous isoler et respirez tranquillement au dessus.

Sinon vous pouvez acheter en pharmacie un bol à inhalation. Il évite les yeux qui piquent et protège en même temps les peaux sensibles et réactives à la chaleur.

Diffuser des HE

Vous pouvez aussi utiliser un diffuseur d’huile essentielle pour assainir l’air avec le même mélange.

Si nous n’en avez pas (comme moi à Berlin), faites bouillir de l’eau avec quelques gouttes d’huiles essentielles dans une casserole. Arrêtez lorsqu’il n’y a presque plus d’eau à l’intérieur.

Cela permet au passage d’humidifier l’air ce qui peut aider dans le cas d’une toux sèche. Vous arriverez à mieux dormir, car vous vous sentirez moins congestionné et vous tousserez moins. Vous pouvez aussi poser un bol remplie d’eau ou bien une serviette humide sur un radiateur. L’eau va s’évaporer lentement dans l’air.

★ Soulager votre intestin

L’intestin étant notre première ligne de défense, il a beaucoup de boulot quand nous avons attrapé un petit virus. Il faut donc le reposer au maximum en ne lui rajoutant pas de travail supplémentaire. 

Selon l’ayurdveda, le rhume serait provoqué par un excès du dosha Kapha et d’Ama (les toxines). Il faut donc privilégier des repas léger, chaud et simple. Par exemple des céréales complètes et des légumes cuits à la vapeur avec des épices.

Il faudra éviter les produits laitiers mais aussi les aliments lourds, huileux et humides (kapha) tels que la viande, les noix, les noisettes et les amandes, le pain, les pâtisseries, les bonbons et les jus de fruit sucrés qui favorisent entre autres la production de mucus.

Un jeûne d’une journée ou une petite monodiète peut aussi aider. En cette saison froide, le riz est le plus adapté pour ne pas refroidir l’organisme d’ailleurs selon la médecine chinoise il serait important dans la même idée de privilégier des repas chauds durant la saison hivernale.

Quoi qu’il en soit, ne mangez pas si vous n’avez pas faim. Ecoutez-vous.

★ Prenez de la vitamine C naturelle

Tentez l’acérola en complément mais privilégiez aussi les légumes qui en sont riches : l’orange, le pamplemousse, le kiwi, les poivrons rouges et verts, le brocoli ou les choux de Bruxelles par exemple.

Pourquoi la vitamine C? Elle incite le système immunitaire à fabriquer davantage de lymphocytes T qui vont attaquer et détruire un grand nombre d’agents pathogènes.

★ Garder une activité physique modérée

Cela peut permettre, là encore, de guérir plus vite mais surtout…

★ Reposez-vous

Pour laisser la possibilité à votre organisme de se défendre, il aura besoin de temps et d’énergie pour combattre le virus. Ralentissez, diminuez votre rythme voire prenez un ou deux jours de repos total. Souvent on essaye à tout prix de tenir le coup, on tire sur la corde et résultat nous mettons beaucoup plus de temps à guérir que si nous avions fait une vrai pause.

Plusieurs semaines en sous régime contre 1 ou 2 jours de repos, le compte est fait non?

Et voilà, je crois que j’ai fait le tour de tous les conseils qui pourraient vous aider à vivre plus sereinement ce moment un peu pénible.

J’attends vos retours avec impatience.

Je vous embrasse bien fort.

Ilia

Commentaires

11 réponses

  1. Super article ! Merci pour tous ces bon conseils et hâte d’en tester quelques uns comme celle avec le lota ! As- tu dejà tester et sais tu où je pourrai en trouver un de qualité ?

    Grosses bises à toi <3

    Elodie

    1. alors le mien c’est une amie qui me l’a ramené d’Inde mais tu en as en Porcelaine sur Chin Mudra qui ont l’air très bien. Par contre je ne conseillerai pas ceux en plastique 😉
      Bisous ma belle

  2. Super article! Je pensais déjà tout savoir sur les astuces pour prévenir et guérir du rhume au naturel, mais en fait tu m’as appris plein de choses! Qui me parlent! Merci beaucoup!

    1. Je suis ravie d’avoir pu te faire découvrir quelques astuces supplémentaires 😉 Et je suis sure qu’il en existe encore d’autres!
      belle journée et merci d’avoir pris le temps de me laisser un petit mot

  3. Article complet merci. Par contre je croise les doigts pas encore besoin youpi suis pas encore tombée malade . Bisou ilia

  4. Merci ilia pour toutes ces recommandations… début de rhume 🙁 je lis donc attentivement tes conseils et ma tisane thym, citron miel m’accompagne 😉

  5. Bonjour Ilia,
    merci pour ton article très pertinent 🙂 Si tu souhaites découvrir une nouvelle recette pour éviter les rhumes et les grippes,
    Tu m’inspires beaucoup, notamment ton compte Instagram
    Bonne continuation à toi
    Evelyne

Les commentaires sont fermés.

Ilia Renon

J’ai 35 ans et vis à Toulouse. Je suis une grande curieuse et j’aime découvrir et apprendre tous les jours de nouvelles choses.

Suivez-moi !

Derniers articles

Newsletter

En soumettant ce formulaire, je confirme m’inscrire à la newsletter et être en accord avec la politique de confidentialité*